Violaine Girard – Les votes à droite en périurbain : « frustrations sociales » des ménages modestes ou recompositions des classes populaires ?


Davantage portés à droite ou à l’extrême-droite, les votes périurbains suscitent un intérêt croissant. Leur interprétation laisse pourtant souvent insatisfait : plutôt que le déclassement ou la relégation, Violaine Girard montre que ces votes traduisent les profondes transformations qui affectent depuis plusieurs décennies les fractions stables des milieux populaires. Lire la suite

Publicités

Marc Crépon – Le calcul de ceux qui disent parler au nom du peuple

Le score saisissant (17,9%) obtenu par Marine Le Pen, à l’issue du premier tour de la présidentielle, confirme la séduction qu’exerce la rhétorique populiste des partis d’extrême droite sur un électorat dont l’inquiétude et la peur n’ont cessé d’être instrumentalisées depuis plusieurs années par le parti au pouvoir. Il est le résultat d’une confusion assumée, entre la droite et l’extrême droite, dont il convient de mesurer le jeu et la portée redoutable. Lire la suite

Jm Ben Adeb – Le vote des ploucs et les hollow politics

Les Gautherets sont une ancienne cité minière située dans la périphérie de Montceau les Mines, en Saône et Loire. Il y a une trentaine d’années, si un vélo disparaissait, il était de retour un jour ou deux après. Si des enfants s’amusaient sur la chaussée ou étaient excessivement bruyants, il y avait un voisin pour les rappeler à l’ordre. L’un d’entre eux, contremaitre mineur à la retraite, exprima son désarroi : on venait de lui voler dans son jardin, des haricots arrivés à maturité. Les incivilités se propagent par vagues. A une génération d’adolescents, en succède une autre, sans que le degré de gravité ne progresse réellement. Autrefois, des jeunes du quartier utilisaient un panneau de basket dans la cour de l’école. Aujourd’hui, les bénéficiaires des anciens logements d’instituteurs ferment un portail dérisoire et font la chasse à tous ceux qui pénètrent dans cet espace «public». Même, à deux amoureux venus s’abriter des intempéries sous un escalier. Lire la suite

Olivier Ferrand – Les voies progressistes pour repousser le « lepénisme »

Préambule : Durant la campagne pour le 1ier tour, ceux qui, y compris avec le soutien d’un Paul Krugman, dénoncèrent les politiques d’austérité menées en Europe, furent exclus du « cercle de la raison », et à l’occasion, qualifiés de « populistes ». Or, n’entendez-vous point mugir ces jours-ci, en Europe, des appels de dirigeants européens de plus en plus nombreux en faveur d’un « pacte de croissance contraignant » qui devrait accompagner la « règle d’or » budgétaire ? Nous retrouvons le même retournement ou pour le moins, le même « enrichissement » discursif chez les « experts » de Terra Nova. Lire la suite

Chris Hedges – The globalization of hollow politics

I went to Lille in northern France a few days before the first round of the French presidential election to attend a rally held by the socialist candidate François Holland. It was a depressing experience. Thunderous music pulsated through the ugly and poorly heated Zenith convention hall a few blocks from the city center. The rhetoric was as empty and cliché-driven as an American campaign event. Words like “destiny,” “progress” and “change” were thrown about by Holland, who looks like an accountant and made oratorical flourishes and frenetic arm gestures that seemed calculated to evoke the last socialist French president, François Mitterrand. There was the singing of “La Marseillaise” when it was over. There was a lot of red, white and blue, the colors of the French flag. There was the final shout of “Vive la France.” I could, with a few alterations, have been at a football rally in Amarillo, Texas. I had hoped for a little more gravitas. But as the French cultural critic Guy Debord astutely grasped, politics, even allegedly radical politics, has become a hollow spectacle. Quel dommage. Lire la suite

Philippe Marlière – Jean-Luc Mélenchon’s policies are no far-left fantasy

No wonder the Left Front candidate is on the rise in France. He offers practical solutions where neoliberalism has failed.

Superbly ignored by the media until recently, Jean-Luc Mélenchon is the new flavour of the day in the French presidential campaign. In truth, while trying to account for his dramatic rise in the polls – latest reports put him at 17% of the vote – most commentators could not help pour scorn on the Left Front candidate. Lire la suite

Eva Joly – Nous les métèques venus des 4 coins du monde pour faire France

Pour son dernier meeting, mercredi soir à Paris, au Cirque d’Hiver, Eva Joly a lâché ses coups contre «celle que je choisis de ne pas nommer parce qu’au fond elle est innommable». La candidate d’Europe Ecologie-Les Verts s’est livrée à une jolie tirade, pas dénuée d’humour, pour vanter la richesse de la France.

«A elle et ses partisans, je veux dire que nous sommes chez nous, nous les Françaises et les Français, les métèques venus des quatre coins du monde pour faire France. Nous les Bretons, les Polacks, les portos, nous les ritals et les espingouins, nous les youpins, les nègres, les bougnoules et les Norvégiennes ménopausées, nous sommes chez nous!». Gros succès auprès des 2.000 militants.