Noam Chomsky – Plutonomy and the Precariat

Quelques extraits du dernier livre de Noam Chomsky — Occupy — proposés sur TomDispastch.com.

The Occupy movement has been an extremely exciting development. Unprecedented, in fact. There’s never been anything like it that I can think of. If the bonds and associations it has established can be sustained through a long, dark period ahead — because victory won’t come quickly — it could prove a significant moment in American history.

The fact that the Occupy movement is unprecedented is quite appropriate. After all, it’s an unprecedented era and has been so since the 1970s, which marked a major turning point in American history. For centuries, since the country began, it had been a developing society, and not always in very pretty ways. That’s another story, but the general progress was toward wealth, industrialization, development, and hope. There was a pretty constant expectation that it was going to go on like this. That was true even in very dark times. Lire la suite

Publicités

Alain Badiou – Le racisme des intellectuels

L’importance du vote pour Marine Le Pen accable et surprend. On cherche des explications. Le personnel politique y va de sa sociologie portative : la France des gens d’en bas, des provinciaux égarés, des ouvriers, des sous-éduqués, effrayée par la mondialisation, le recul du pouvoir d’achat, la déstructuration des territoires, la présence à leurs portes d’étranges étrangers, veut se replier sur le nationalisme et la xénophobie.

C’est déjà du reste cette France « retardataire » qu’on accusait d’avoir voté non au référendum sur le projet de Constitution européenne. On l’opposait aux classes moyennes urbaines éduquées et modernes, qui font tout le sel social de notre démocratie bien tempérée. Lire la suite

Frédéric Lordon – Le FN, produit endogène des alternances sans alternative

Dans une parfaite prescience de ce qu’est notre condition actuelle, Rousseau ne cachait pas être effaré qu’on puisse appeler « démocratie » un système qui donne la parole au peuple une fois tous les cinq ans pour le renvoyer à la passivité et à l’inexistence politique tout le reste du temps. Il vaut donc mieux ne pas louper l’ouverture de la fenêtre quinquennale ! — coup de chance c’est maintenant… comme en témoignent les cris d’horreur des médias redécouvrant qu’il existe un électorat d’extrême droite, peut-être même qu’il existe un électorat tout court, redécouverte il est vrai facilitée chaque fois que l’électorat en question les contredit. A quelque chose malheur est bon et, au milieu de si nombreux motifs d’accablement, le spectacle de la volaille éditocratique courant en tous sens dans un nuage de plumes pourrait presque être divertissant — s’il n’était destiné à finir aussi brutalement, et inutilement, qu’il a commencé : passé le second tour des législatives, « l’électorat » retournera aussitôt au néant dont, idéalement, il n’aurait jamais dû sortir. Lire la suite

Henri Pena-Ruiz – A gauche sans complexe



Le moment est venu pour une gauche décomplexée de relever la tête, d’assumer son héritage, d’oser la politique qui fait sa raison d’être. Une politique refondée par le partage du savoir et de la richesse, par l’alliance généreuse de la culture et de l’engagement pour la justice sociale, pour la responsabilité écologique, pour une citoyenneté propre à redonner la parole au peuple. Jean-Luc Mélenchon a donné le bel exemple d’une telle refondation, à mille milles des préjugés de la classe dominante et de la trivialité d’un gouvernement qui n’a pas hésité à pêcher en eaux troubles en inventant l’abjection du « ministère de l’immigration et de l’identité nationale ». Le président sortant joue désespérément sur la peur et désigne à la vindicte collective une partie de la population pour susciter un vote en conséquence. Une dérive honteuse, qui montre jusqu’où peut aller la conjonction de l’addiction au pouvoir et d’une politique obscurantiste, tournée vers les seuls privilèges des puissances dominantes.  Lire la suite

Violaine Girard – Les votes à droite en périurbain : « frustrations sociales » des ménages modestes ou recompositions des classes populaires ?


Davantage portés à droite ou à l’extrême-droite, les votes périurbains suscitent un intérêt croissant. Leur interprétation laisse pourtant souvent insatisfait : plutôt que le déclassement ou la relégation, Violaine Girard montre que ces votes traduisent les profondes transformations qui affectent depuis plusieurs décennies les fractions stables des milieux populaires. Lire la suite

Jm Ben Adeb – Le vote des ploucs et les hollow politics

Les Gautherets sont une ancienne cité minière située dans la périphérie de Montceau les Mines, en Saône et Loire. Il y a une trentaine d’années, si un vélo disparaissait, il était de retour un jour ou deux après. Si des enfants s’amusaient sur la chaussée ou étaient excessivement bruyants, il y avait un voisin pour les rappeler à l’ordre. L’un d’entre eux, contremaitre mineur à la retraite, exprima son désarroi : on venait de lui voler dans son jardin, des haricots arrivés à maturité. Les incivilités se propagent par vagues. A une génération d’adolescents, en succède une autre, sans que le degré de gravité ne progresse réellement. Autrefois, des jeunes du quartier utilisaient un panneau de basket dans la cour de l’école. Aujourd’hui, les bénéficiaires des anciens logements d’instituteurs ferment un portail dérisoire et font la chasse à tous ceux qui pénètrent dans cet espace «public». Même, à deux amoureux venus s’abriter des intempéries sous un escalier. Lire la suite

Olivier Ferrand – Les voies progressistes pour repousser le « lepénisme »

Préambule : Durant la campagne pour le 1ier tour, ceux qui, y compris avec le soutien d’un Paul Krugman, dénoncèrent les politiques d’austérité menées en Europe, furent exclus du « cercle de la raison », et à l’occasion, qualifiés de « populistes ». Or, n’entendez-vous point mugir ces jours-ci, en Europe, des appels de dirigeants européens de plus en plus nombreux en faveur d’un « pacte de croissance contraignant » qui devrait accompagner la « règle d’or » budgétaire ? Nous retrouvons le même retournement ou pour le moins, le même « enrichissement » discursif chez les « experts » de Terra Nova. Lire la suite