Pierre Marcelle – Le sarkozysme se débonde comme une bouche d’égout

Dans quel état errerons-nous, dimanche soir, après que, au top 20 heures des machines communicantes, la ville aura résonné, par les fenêtres ouvertes, des acclamations saluant l’élection de François Hollande à la présidence de la République ? Sous quel tiède crachin, quelle pluie battante ou crépuscule ensoleillé irons-nous expirer notre soulagement dans un minimaliste «ça, c’est fait» ? Sera-ce liesse ou pause, sortie des classes ou brève récréation ? Lire la suite

Publicités