Jacques Bidet – Et nous voyons apparaître une nouvelle conscience de classe

La faucille et le marteau ont disparu, nobles outils des paysans et ouvriers de jadis. Mais le drapeau rouge est de retour, jeune comme au premier jour, flamboyant, innombrable. Avec l’Internationale et le poing levé, côté cœur, dit-on. Et le discours de classe.

L’idée d’un «parti de la classe ouvrière» était lentement tombée en désuétude. Les ouvriers restaient nombreux. Mais la classe ouvrière, du fait de la déconstruction de ses «forteresses» industrielles, cessait progressivement d’être une force sociale consciente de soi. Les communistes eux-mêmes délaissaient le registre de la classe, tenu pour celui d’une obscure langue de bois, pour le registre de la politique, celui de cette scène publique où s’opposent la droite (avec son extrême) et la gauche (avec sa vraie gauche, la gauche de gauche). C’est cette vision politiste binaire qui est entrée en crise. On repart dans la «lutte des classes». Lire la suite