Denis Bertrand et Jean-Louis Missika – La rhétorique de Sarkozy

Revoici Nicolas Sarkozy, homme de paroles. Il s’exprime tout le temps, il sature l’espace médiatique, il aborde tous les sujets, il change de sujet chaque jour. Gauche radicale hier, droite extrême aujourd’hui, peu importe. Sauter d’une position à l’autre, occuper tout le champ des possibles politiques et des émotions collectives est un jeu, un jeu qui répond à une logique particulière. C’est la logique du spasme, ces contractions brusques et passagères, mais répétitives. Et cette logique a des règles. Lire la suite

Marcel Gauchet – Sur le sarkozysme

Selon l’historien et philosophe Marcel Gauchet, M. Sarkozy a assumé ouvertement « une ligne directrice suivie en catimini par ses prédécesseurs Mitterrand et Chirac : la banalisation française dans l’espace occidental et mondial ».

Qu’est-ce que le sarkozysme ?

Il me semble se ramener à trois composantes principales : une composante personnelle, une méthode de gouvernement et sinon un programme, du moins une ligne de conduite. Chaque président a bien évidemment sa singularité, mais la personnalité de Nicolas Sarkozy a quelque chose d’exemplaire du point de vue de notre temps, elle a été perçue comme telle par l’opinion et elle se révèle déterminante à l’heure du bilan. En Nicolas Sarkozy, nous avons eu le premier président postmoderne. Lire la suite

Patrick Chamoiseau – «Résistance n’est qu’espérance», me murmure Char. Espérance est silence : ce que la vie oppose au babil des vieilles morts.

Samedi

Carnaval s’en est allé

Cinq jours de débandade totale. Maintenant s’est ouvert le carême. Carême c’est en principe : chaud, sec, bleu fixe, ciel métallique. Les alizés auraient dû s’en aller, mais il vente encore là ou je me suis réfugié pour écrire. Loin des nouvelles et loin du monde, au bas de la Montagne pelée, dans la froidure à 20 degrés. Il pleut aussi. Ce sont peut-être les derniers vents. Ils pulsent dans le bruissement des arbres, virevoltent dans des flottées de parfums. Parfois, une radio lointaine disperse quelques mots : Syrie, Sénégal, élections présidentielles, Réunion, DOM-TOM. Echapper à tout cela. Relire René Char. Que devient le monde quand on ne l’écoute pas ? Il continue dessous les fixes aberrations de ces voyous de la finance et du capitalisme. Des Martiniquais se disent «Domiens». Une autonégation. Notre dépendance est un système complexe. Nous y sommes actifs et passifs, créatures et créateurs, désirants et refusants. J’essaie d’affronter l’idée que tout ce que je suis, que je fais, que je dis, que j’écris, s’adapte en quelque part à l’un de ses rouages. Cela me donne un air hagard. Je veille à ne pas justifier mon refus. Je refuse. C’est comme être tout simplement vivant. Lire la suite

Serge Portelli – « La chute de Nicolas Sarkozy ne signifiera pas la fin du sarkozysme »

Qu’est-ce que le sarkozysme ? En cas de défaite du président sortant, comment tourner la page d’un quinquennat qui aura profondément divisé la France et ses habitants ? Insidieuse et pernicieuse, l’idéologie sarkozyste s’est instillée progressivement dans les esprits jusqu’à y infliger des dégâts immenses. Tel est l’analyse du magistrat Serge Portelli, vice-président au tribunal de Paris et auteur du livre Le Sarkozysme sans Sarkozy. Quelle est donc cette « pensée » qui nous gouverne ? Éléments de réponse avec un magistrat engagé. Lire la suite

Denis Clerc – Les profiteurs, obsession de Nicolas Sarkoy

 

Nicolas Sarkozy, qui souhaite conditionner les allocations sociales à des contreparties obligatoires pour inciter les chômeurs à accepter un emploi, est littéralement obsédé par les aides sociales. Ses nombreuses erreurs sur la prime pour l’emploi ou le RSA montrent qu’il est persuadé que celles-ci découragent la reprise d’un emploi, et que ceux qui les reçoivent sont autant de profiteurs qui se la coulent douce. Lire la suite