Annie Collovald – Le mépris du peuple & l’analyse du vote FN

Préambule : Après l’arrivée au 2° tour de la présidentielle de 2002, de Jean-Marie Le Pen, s’est développé un très large consensus autour du « fait » que le FN serait devenu le « 1ier parti ouvrier ». Les sondages au sortir des urnes auraient donnés aux alentours de 30% du vote ouvrier en faveur de Le Pen. Puis ces chiffres furent revus à la baisse — autour de 20% —. Personne ou presque ne nota alors que dans la préférence pour le FN, les ouvriers étaient désormais dépassés par les commerçants-artisans et par les professions libérales. A fortiori, nul n’alla jusqu’à consulter les statistiques de la non-inscription sur les listes électorales — autour de 10-15 % — qui affectent majoritairement les milieux populaires ou celles de l’abstention qui est en réalité … le premier parti ouvrier. Dans les vidéos qui suivent, la sociologue Annie Collovald revient sur cette més-analyse et ses effets politiques. Jm Ben Adeb

Mépris du peuple et analyse du vote FN – Partie 1

Mépris du peuple et analyse du vote FN – Partie 2

Mépris du peuple et analyse du vote FN – Partie 3

Mépris du peuple et analyse du vote FN – Partie 4

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s