Sandra Moatti – Inégalité vertigineuse des patrimoines

Préambule : L’étude des inégalités est relativement récente. Les premiers résultats avaient pour objet les inégalités salariales qui ne donnent pas lieu à des écarts … « astronomiques ». Le vilain secret longtemps maintenu sous le boisseau a été celui … des inégalités liées au patrimoine des ménages. Jm Ben Adeb

La publication par l’Insee des résultats de l’enquête Patrimoine réalisée fin 2009-début 2010 apporte enfin des données fraîches sur l’évolution de la richesse des ménages. Les derniers chiffres disponibles dataient de 2004. Au sein de ce patrimoine, les biens immobiliers dominent, avec 62 % du total des actifs détenus, contre 20 % pour les actifs financiers et 18 % pour les biens professionnels. L’enquête montre à quel point cette richesse est inégalement répartie. Les 10 % les mieux dotés détiennent 46 % de la masse des patrimoines, alors que la moitié la moins riche des ménages ne se partage que 7 % du total. Si la valeur du patrimoine médian s’établit à 150 200 euros, les 10 % les plus riches possèdent au minimum 552 300 euros d’actifs, alors que les 10 % les plus modestes détiennent au maximum 2 700 euros : 205 fois moins ! Un rapport qui a augmenté de 30 % depuis 2004. Et qui est sans commune mesure avec l’écart des revenus disponibles, qui ne varient que de 1 à 4,2 entre les 10 % les plus modestes et les 10 % les plus aisés.

Sandra Moatti
Alternatives Economiques n° 309 – janvier 2012
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s