Mélenchon – Lafontaine contre Merkel-Sarkozy

Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) et l’Allemand Oskar Lafontaine (Die Linke) se sont rencontrés à Strasbourg ce mercredi pour proposer un autre visage du couple franco-allemand. Contre l’austérité et l’autoritarisme, ils appellent à la fraternité des peuples. Lire la suite

Xavier Timbeau – «On est en train de réamorcer la pompe à récession»

Le PIB français baissera en 2012, prédit l’Insee. Directeur analyse et prévision de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), Xavier Timbeau met en garde contre la «spirale infernale» austérité-récession. Lire la suite

JM Harribey & V Drezet – La protection sociale, un gage d’avenir

Le tour de force de l’idéologie libérale aura été, au cours des trente dernières années, d’accréditer l’idée que la protection sociale était un coût et surtout qu’elle n’était qu’un coût. En France, à elles seules, l’assurance-maladie représente annuellement 11 % du PIB et les retraites 13 % ; le tout « absorbe », nous dit-on, un bon quart de la richesse produite. Pire encore, ces proportions augmentent avec le temps et seraient un handicap pour l’économie engagée dans la compétition mondiale. Il n’y aurait donc d’autre choix que de raboter l’ensemble, dans le but inavoué de le transformer progressivement en un nouveau champ de placement pour le capital qui convoite un marché annuel potentiel de quelque 500 milliards d’euros. Ainsi, la santé ou les retraites ne seraient plus, pour les compagnies d’assurance, les fonds de pension et les banques, juste un coût, mais un bénéfice ! Lire la suite

Michael C. Behrent – Etats-Unis : les nouvelles formes de militantisme anticapitaliste

Préambule : Historien américain, Michael C. Behrent est spécialisé dans l’histoire de l’Europe contemporaine et surtout dans la philosophie politique française. Il a soutenu une thèse d’histoire à la New York University, et enseigne actuellement à Appalachian State University (Caroline du Nord). Il tient un blog hébergé par Alternatives Economiques

Si le mouvement « Occupons », en ralliant tous ceux qui se sentent délaissés par l’ordre économique actuel, a désormais fait tâche d’huile un peu partout à travers les États-Unis (et même le monde), la forme du militantisme qu’il pratique est pourtant assez classique. Il a certes lancé les jalons d’un nouveau discours anticapitaliste (« nous sommes les 99% »), tout en promouvant une conception radicale de la démocratie (l’assemblée générale, le consensus). Mais ses actions appartiennent pour la plupart au répertoire de la vénérable tradition américaine de la « désobéissance civile » : cortèges, investissement et blocage de la voie publique, non-violence face aux forces de l’ordre, arrestations tactiques. Mais si ces agissements appartiennent à un registre familier, le mouvement a su en même temps inspirer des pratiques militantes plus novatrices, animées par le même esprit anticapitaliste. Lire la suite

Paul Krugman – No Draghi ex-machina

So last week European leaders announced a plan that, on the face of it, was pure nonsense. Faced with a crisis that is mainly about the balance of payments, with fiscal crisis as a secondary consequence, they supposedly committed everyone to severe fiscal austerity, which would guarantee a recession while leaving the real problem unaddressed. Lire la suite

James K. Galbraith & Aurore Lalucq – Sauvez les citoyens avant les banques !

La crise de la zone euro est une crise bancaire qui a pris la forme d’une série de crises des dettes souveraines. Une crise aggravée par des idées économiques réactionnaires, une architecture défectueuse et un climat politique toxique. Comme la crise américaine, elle est le fruit de politiques de prêts laxistes destinés à des emprunteurs fragiles : le logement en Espagne, l’immobilier commercial en Irlande, le secteur public grec. Les banques européennes ont profité des effets de levier offerts par les actifs toxiques américains. Quand ceux-ci se sont effondrés, elles ont choisi de se débarrasser des obligations des Etats les plus fragiles au profit des plus forts afin de préserver leur rentabilité, ce qui a plongé l’UE dans la crise.

Lire la suite

Jean-Marie Harribey – Crise capitaliste, dette publique & productivisme

Angela Merkel et Nicolas Sarkozy se sont mis d’accord pour proposer à leurs partenaires européens de constitutionnaliser le nouveau triple A qui vient de sortir : Austérité salariale + Austérité monétaire + Austérité budgétaire. Et nombreux éditorialistes d’approuver à l’instar de : « L’accord Berlin-Paris, enfin une bonne note » (Éditorial du Monde, 7 décembre 2011). En bonne pédagogie, quand on attribue une note, on doit s’appuyer sur des référentiels. Qu’on en juge… Lire la suite

Gilles Raveaud – La victoire du constitutionnalisme économique

Les projets actuels d’inscription des règles d’équilibre budgétaire dans les Constitutions des pays membres de la zone euro ne sont pas seulement la conséquence de la crise : approfondissant la logique du traité de Maastricht, ils font écho aux théories économiques qui ont balayé le keynésianisme à partir des années 1970.

La théorie économique a connu un changement d’orientation brutal au cours des années 1970 : la crise économique de l’époque va conduire à la contestation radicale des idées keynésiennes, jusqu’à alors dominantes. Lire la suite

Thomas Meaney – Anarchist Anthropology

 

Prelude : We disagree with David Greaber about his historical perspective. But because the free speech … Jm Ben Adeb
……………………………………………

The anthropologist David Graeber has a strong claim to being the house theorist of Occupy Wall Street. A veteran of the antiglobalization uprisings in Seattle and Genoa, he helped orchestrate the first “General Assembly” in New York this summer, and has since become one of the movement’s most outspoken defenders. For him, the encampments in cities across the country prefigure the kind of anti-hierarchical, stateless society that ought to be our future. In a recent opinion article in The Guardian of London, Graeber proclaimed OWS “the opening salvo in a wave of negotiations over the dissolution of the American Empire.” For a movement that has attracted an array of political sympathies, his voice reminds us that at its organizational core, Occupy Wall Street cleaves to anarchist principles. Lire la suite

Denis Clerc – Les 35 heures ne sont pas coupables

Accusées de tous les maux par le gouvernement, les 35 heures affichent pourtant un bilan plutôt positif : elles n’ont pas alourdi les coûts salariaux des entreprises ni pénalisé la productivité des salariés, ont créé des emplois, même si leur mise en oeuvre a pesé sur les finances publiques. Lire la suite