Arrêts Maladie : des médecins en désaccord

Jusqu’ici la loi prévoyait un délai de carence de trois jours en cas d’arrêt maladie, uniquement pour le secteur privé. Le tour de vis budgétaire décidé par le gouvernement sur l’indemnisation des arrêts maladie, centré sur l’allongement des jours de carence, est une mauvaise réponse tant sur le plan de la santé publique que de l’absentéisme, estiment médecins et experts. D’après le Dr Claude Leicher, président de MG France, le plus gros syndicat de médecins généralistes, le passage de trois à quatre jours du délai de carence, période non remboursée par l’assurance maladie, va frapper de plein fouet les très petites structures (20 % des entreprises) qui n’ont pas de contrats de complémentaire santé pour couvrir les arrêts de travail de leurs salariés.

D’après le médecin, ces travailleurs exercent souvent des métiers pénibles et vont être doublement pénalisés : financièrement car ils ne seront pas indemnisés et sur le plan de la santé car ils hésiteront à s’arrêter alors que leur état l’exige. « Il ne faut pas oublier que lorsqu’on a mis en place ce système de remboursement des arrêts maladie, un des objectifs était de permettre aux gens de reprendre leur activité le plus vite possible », rappelle-t-il.

 « Il y a un certain nombre de situations dans lesquelles si vous vous arrêtez deux ou trois jours, vous allez pouvoir reprendre une activité dans des conditions bien meilleures et avec une productivité améliorée », explique le Dr Leicher.« L’exemple le plus simple est celui de la lombalgie aiguë : quand vous avez un bon lumbago, vous n’êtes pas obligé de vous arrêter pendant quinze jours : très souvent un arrêt bref de deux à trois jours permet de passer la phase de douleur intense et dereprendre une activité dans de meilleures conditions », ajoute-t-il.

Extraits : Arrêts maladie : des médecins dénoncent les mesures contre-productives du gouvernement. Le Monde.fr avec AFP – 19.11.11

Un médecin commente l’article :

Roland Le Gall
Mon expérience….40 ans de médecine générale…Les malades ne veulent plus s’arrêter….J’ai connu des patients travaillant chez Renault qui effectivement venaient vers Noël demander qq jours car leur « quota » maladie n’était pas épuisé…tout cela est bien fini, et depuis au moins 20 ans…Qu’on se le dise, la peur du licenciement a inversé la tendance, je dois bagarrer pour les faire accepter un arrêt, tout à fait justifié…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s