R.U : Taux de chômage et Part des 1% les plus riches

Voici deux graphiques reproduits par Paul Krugman dans son blog « Conscience of a libéral », hébergé par le New York Times.

Le 1° graphique nous donne la variation du taux de chômage au Royaume Uni de 1900 à 1999

Le 2° graphique nous montre l’évolution de la part des richesses produites revenant à ceux qui appartiennent au 1% les plus riches, au Royaume Uni de 1908 à 2010.

Si l’Economie retrouvait son statut de science sociale en perdant sa fonction d’accompagnement discursif d’un capitalisme sauvage, peut-être pourrions nous noter, au moins, une corrélation entre un chômage massif et un mode de distribution de la richesse produite.

D’un point de vue « capitaliste », puisqu’à notre connaissance, le Royaume Uni n’a pas connu sur la période, de régime « socialiste », il serait intéressant de doubler ces graphiques, avec celui des taux de croissance annuels. Nous pourrions alors constater qu’une répartition plus inégalitaire de la richesse produite s’accompagne non seulement d’un chômage massif, d’une stagnation ou d’une baisse des salaires ou plus généralement d’une augmentation de la misère sociale, mais également de taux de croissance ridiculement bas. Il aura fallu un effort idéologique sans précédent pour faire admettre que ces régressions constituent des progrès en terme d’efficience économique.

Il faut beaucoup de stupidité aux détenteurs de la richesse et à leurs mercenaires pour croire que cela, d’un point de vue purement économique, pourra perdurer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s